• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Alors qu’un homme d’affaires franco-tunisien souhaite racheter l’Olympique de Marseille avec des fonds venus du Moyen-Orient, le Qatar et le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi ne seraient pas emballés par cette perspective…

Alors qu’un homme d’affaires franco-tunisien souhaite racheter l’Olympique de Marseille avec des fonds venus du Moyen-Orient, le Qatar et le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi ne seraient pas emballés par cette perspective…

  • 13 Journées depuis
  • 0

Depuis la fin de semaine dernière, l’Olympique de Marseille anime l’actualité du football en France. Ce n’est désormais plus un secret pour personne, l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi souhaite racheter le club phocéen avec des fonds venus du Moyen-Orient. Un projet critiqué Porteur de ce projet de rachat, Mourad Boudjellal multiplie les sorties médiatiques ces derniers jours pour en dévoiler les contours. Mais aussi pour répondre aux détracteurs. «Rappelez-vous Gérard Lopez (qui était en concurrence avec Frank McCourt pour le rachat de l’OM, ndlr), tout ce qu’on a dit à son sujet. Il ne gère pas trop mal son club (Lille), non ? Et il semblerait qu’il ait bien l’argent qu’il disait avoir…» , glisse l’ancien patron du RCT à La Provence, en réponse à ceux qui mettent à mal la crédibilité de ce projet. Qui a intérêt à manoeuvrer pour faire échouer un éventuel rachat ? Le clan Boudjellal devine deux «ennemis» : le président actuel de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, qui ne cesse de clamer que le club phocéen n’est pas à vendre, mais aussi celui du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi. D’après La Provence, le patron parisien – et plus généralement le Qatar – «ne verrait pas d’un si bon oeil l’arrivée d’un tel investisseur en Ligue 1» . La raison ? «Une guerre stratégique et géopolitique» , glisse l’entourage de Boudjellal au quotidien régional.

La crise du Golfe

Rappelons que le Qatar entretient des relations très compliquées avec plusieurs de ses voisins du Golfe, notamment l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis. Une crise diplomatique complexe entre plusieurs pays lancés dans une véritable lutte d’influence qui dépasse le monde du football mais n’est pas sans incidence pour celui-ci. En tant que président de beIN Media Group, qui possède une grande partie des droits de la Premier League au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Al-Khelaïfi s’était d’ailleurs déjà manifesté contre le rachat le projet de reprise saoudien pour Newcastle, reprochant notamment à l’Arabie saoudite sa participation à un service de télévision illégal, nommé beoutQ, qui diffuse illégalement des matchs du championnat anglais. Etes-vous favorable à ce projet de reprise pour l’OM ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire»

Source : footmercato

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?