• Accueil
  • >
  • ACTUALITES
  • >
  • SOCIETE
  • >
  • Imam Abdalah Sall sur la Covid-19 : « la parole des autorités sanitaires prime sur celle des autorités religieuses »

Imam Abdalah Sall sur la Covid-19 : « la parole des autorités sanitaires prime sur celle des autorités religieuses »

  • 3 Mois depuis
  • 0

L’assouplissement des mesures concernant surtout la fréquentation des lieux de culte doit nous amener à prendre nos responsabilités face à la réalité de la propagation du coronavirus. Selon Imam Abdalah Sall de la famille de Serigne Abass Sall à Louga, les fidèles croyants doivent prendre la pleine mesure de la gravité de la maladie et sa rapide propagation favorisée par les rassemblements et les déplacements au sein de la communauté. Dans un entretien accordé à Igfm, le président de l’Association de soutien et de coordination des activités islamiques (ASCAI) demande aux sénégalais, en cette période de pandémie de prendre au sérieux les recommandations des autorités sanitaires dont la voix est plus salutaire que celle des autorités religieuses pour freiner la contamination communautaire.

« Si on tient compte de la rapide propagation du coronavirus dans la communauté, on doit éviter les rassemblements et respecter les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires. Que ça soit dans les Mosquées, au marché ou dans les lieux publics, que chacun prenne ses responsabilités. Si le président Macky Sall, que je salue au passage a pris la décision de fermer les mosquées et interdire les fréquentations dans les lieux publics dès les premières heures de l’apparition de la maladie dans le pays, c’est pour freiner sa propagation. Maintenant que ces interdictions sont levées, il appartient aux sénégalais de prendre leur responsabilité. En ma qualité de chef religieux, je ne demanderais à personne de fréquenter ou de ne pas fréquenter les lieux de cultes. Mais je suis d’accords avec ceux qui ont décidé de fermer leurs mosquées. C’est faire preuve de responsabilité. Car le virus est partout et n’épargne personne. Qu’on soit marabout, imam ou simple pratiquant, on n’est pas épargné par la maladie. Si on est sur qu’une fois dans les mosquées on ne peut pas respecter les mesures barrières, autant ne pas les fréquenter. C’est aussi une recommandation du Saint coran. Faire fi de ces recommandations, c’est s’exposer à la maladie et exposer ses coreligionnaires », a estimé le marabout.

Source:Igfm

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?