PARTAGER

Au moment d’organiser vos voyages, vous avez peut-être parfois du mal à décider quoi emporter. Certaines questions, comme « Que porte-t-on lorsqu’il neige ? », « À quel moment aurai-je besoin de chaussures confortables ? » et « À quelle occasion vais-je porter cette robe fleurie ? », bourdonnent à vos oreilles. Et, bien qu’il existe de nombreuses occasions de s’habiller totalement imprévisibles, voici cinq erreurs vestimentaires à éviter, si vous souhaitez vous fondre dans la population locale lorsque vous voyagez.

1. Se dénuder est trop osé

Situation : à notre époque, dénuder certaines parties de son corps est assez répandu, c’est plutôt tendance et très confortable, surtout l’été. Mais, avant de faire le tour de la ville en débardeur à fines bretelles, en tongs ou en minishort, observez autour de vous pour voir ce que portent les gens du coin par une chaude journée d’été. Dans les pays plus conservateurs, montrer trop de peau en dehors de la piscine, de la maison ou du centre sportif pourrait être interprété comme un comportement inapproprié.

Solution : portez une fine chemise en lin par-dessus votre top ou votre robe d’été, cela vous permettra d’adapter facilement votre look en fonction de la situation. Si vous n’êtes tout simplement pas disposé à faire quelques compromis, rendez-vous dans des destinations comme Miami ou San Diego où seuls les tongs et les shorts sont nécessaires.

2. Éviter les vêtements traditionnels

Situation : même si l’idée d’embrasser les traditions du pays visité en vêtements traditionnels locaux est pleine de bonnes intentions, elle pourrait être perçue comme irrespectueuse. De nombreuses cultures à travers le monde accordent une importance majeure aux couleurs et aux motifs des vêtements traditionnels et, dans certains cas, un style déterminé est destiné uniquement à certaines fêtes ou célébrations. En sous-estimant l’importance culturelle locale des vêtements que vous portez, les efforts déployés pour être respectueux ou vous intégrer pourraient paraître blessants.

Solution : avant de porter une mantille, en Espagne, un béret, en France, un sari, à Mumbai, une casquette des Yankees, à Boston, un kilt, à Dublin, ou une lederhose, à Berlin, informez-vous auprès de la population locale sur ce qui est approprié à la situation.

3. Se déchausser – où cela ?

Situation : dans certains pays du monde, comme la Suède, la Finlande, l’Allemagne, l’Inde, l’Arabie saoudite, l’Indonésie, le Japon et même certaines parties du Canada, retirer ses chaussures avant d’entrer chez quelqu’un est une preuve de courtoisie élémentaire. En fait, dans bon nombre de ces endroits, la coutume est tellement enracinée dans les normes culturelles, qu’agir différemment serait perçu comme étrange et potentiellement grossier. Néanmoins, dans d’autres pays, comme les États-Unis et le Royaume-Uni, à partir du moment où vos chaussures sont sèches, vous pouvez souvent les porter à l’intérieur de la maison.

Solution : un conseil d’ami, vérifiez s’il existe un meuble à chaussures à l’extérieur ou à l’entrée de la maison. Si tel est le cas, et qu’il est déjà rempli de chaussures, c’est le signe que vous devrez enlever les vôtres, vous aussi.

4. Le sac banane est de retour

Situation : eh bien, c’est une affirmation subjective et surtout une affaire de goût, mais, pour beaucoup, porter un sac banane vous identifie clairement comme un touriste. Cela peut également faire de vous une cible pour des voleurs, qui pourraient s’imaginer qu’il contient des objets de valeur tels que votre portefeuille, votre téléphone ou votre passeport. Cela dit, pour bon nombre de passionnés de mode, le sac banane est de retour et en porter un autour de la taille ou en bandoulière peut vous conférer l’un des styles les plus fonctionnels.

Solution : pour ceux qui osent allier praticité et personnalité, le sac banane est la direction à suivre. Pour tous les autres, il serait peut-être plus sage de se cantonner au bon vieux sac en bandoulière. Il n’y a d’ailleurs pas de honte à s’en tenir aux classiques.

5. Élégant, décontracté ou les deux à la fois ?

Situation : même si arriver trop bien habillé à une soirée pourrait vous mettre mal à l’aise, je vous assure que revêtir un bas de survêtement, alors que tout le monde est en costume ou en robe du soir, est bien pire. Qu’il s’agisse d’une soirée pour le bureau, l’école ou organisée au domicile d’une connaissance, si vous n’êtes pas sûr du code vestimentaire, permettez-moi de vous conseiller une règle simple : bien s’habiller est la recette du succès.

Solution : il est beaucoup plus facile de transformer une tenue fantaisie en style décontracté que le contraire. Voici comment faire :

  • Retroussez vos manches longues
  • Retroussez le bas de votre pantalon
  • Retirez vos chaussettes et laisser entrevoir un bout de cheville
  • Resserrez votre large robe à la taille – ainsi raccourcie, elle sera mieux adaptée à la danse
  • Déboutonnez votre chemise sur quelques centimètres (pas trop, surtout !)

Pour s’habiller comme un local, il faut fréquenter les mêmes boutiques que la population locale : profitez des moments durant lesquels vous vous mêlez aux membres de la population locale, dans les cafés ou lors d’événements sociaux, et demandez-leurs de vous indiquer leurs boutiques préférées. C’est toujours amusant d’explorer les magasins à la mode dans de nouvelles régions du monde. Et qui sait ? De retour chez vous, vous pourriez bien vous retrouver avec une garde-robe complètement renouvelée et inspirante pour vous rappeler les aventures incroyables (et tendance) vécues à l’étranger.

Laisser un commentaire