PARTAGER

En la solennité du Baptême du Seigneur, le Pape a baptisé 27 nouveau-nés sous les fresques de la Chapelle Sixtine au Vatican. François a demandé aux parents de transmettre la foi à la maison en menant une vie exemplaire.

Sous les yeux des prophètes et des sibylles de Michel-Ange, le Pape François a baptisé ce dimanche 13 janvier 12 petits garçons et 15 petites filles, pour la plupart enfants d’employés du Vatican. Une sainte messe, dans le cadre de la fête du Baptême du Seigneur, qui clôt le temps de Noël.

S’adressant aux parents, le Saint-Père a délivré un message sur la transmission de la foi.  «Que demandez-vous pour vos enfants?» a demandé le Souverain Pontife aux parents ? «la foi». Une foi qui selon François doit grandir, mais pas seulement au catéchisme. «Avant de l’étudier, la foi se transmet, et ceci est un travail qui vous incombe» a-t-il déclaré. Et ce devoir se fait entre les murs de la maison, dans le «dialecte»: celui de la famille et celui du foyer. Le Saint-Père a aussi rappelé aux parents l’importance d’enseigner le signe de croix aux enfants.

Ne jamais se disputer devant les enfants

Le Pape François a demandé aux géniteurs de transmettre la foi «avec leur vie de foi», pour que les enfants «voient l’amour des conjoints, qu’ils voient la paix de la maison». Avant de donner un conseil: ne jamais se disputer devant ses enfants. «Il est normal que des époux se disputent, le contraire serait étrange. Faites-le, mais qu’ils ne l’entendent pas, qu’ils ne le voient pas». Car les disputes parentales peuvent angoisser l’enfant, a expliqué François.

Tandis que la chapelle Sixtine se remplissait de pleurs de chérubins, le Saint-Père s’est penché sur l’origine des larmes des enfants. Ils peuvent pleurer parce qu’ils ont trop chaud, parce qu’ils ont faim… mais aussi par prévention. «”Le pleur préventif” est une chose étrange, ils ne savent pas ce qui va arriver, et pensent “je pleure d’abord, ensuite on verra”… c’est une défense.» Soyez attentifs à ne pas trop les couvrir, a rappelé le Pape, et comme les années précédentes, il a incité les mères à allaiter leurs petits. Parce que, quel est le risque de l’allaitement, a continué le Saint-Père en souriant, sinon contredire leur vocation polyphonique ? «un se met à pleurer, l’autre fait le contrepoint, et puis l’autre… et au final nous avons un choeur de pleurs!».

Le Pape François a ensuite béni l’eau du baptême. Appelant les couples de parents un par un, il a aspergé d’eau chacun des enfants à l’aide d’une coquille de baptême en argent.

Lors de la célébration, un cierge a été confié aux pères qui les ont allumés à la flamme du cierge pascal, puis les concélébrants ont procédés au rite Ephata-Ouvre toi, en faisant un signe de croix sur les oreilles et la bouche des nouveau-nés, car Jésus a ouvert les oreilles et la bouche du sourd-muet.

Source : vaticanews.va

Laisser un commentaire