PARTAGER

L’Algérie sera en Egypte sans certains piliers de sa sélection, des absences qui ne rassurent pas du tout. Raison pour laquelle peut-être, le sectionneur algérien, Djamel Belmadi, affirme avoir besoin de beaucoup plus de réflexion concernant sa liste. Cette décision serait motivée par la cascade de blessés et de méformes notés dans sa sélection.

 » J’ai une grande idée sur la liste mais on va attendre car pour être honnête, j’ai encore besoin de réflexion pour certains postes « , a déclaré le technicien algérien dans des propos rapportés par l’édition de samedi du quotidien algérien Compétition.

Compétition évoque par exemple le poste de gardien de but, où la sélection de l’habituel titulaire Rais Mbolhi n’est pas assuré, ce dernier n’ayant plus joué depuis la fin du mois de mars en raison de blessure. A cela le quotidien ajoute la défection de Gaye Merbah également sur le flanc depuis le 31 mars alors que Moustapha Zeghba est d’ores et déjà forfait suite à sa blessure au poignet.

Le quotidien spécialisé fait état des « mêmes incertitudes » concernant le Napolitain Faouzi Ghoulam, qui n’est pas sûr de tenir sa place en raison de l’irrégularité de son niveau cette saison, le grand bazar au milieu de terrain. Les blessures aussi de Chita, Abeid et Lekhal s’ajoutent à la méforme de Taider et les déboires en club de Bentaleb (Shalke 04, Allemagne).

L’Algérie sera présente à la CAN sans ses deux meilleurs attaquants en exercice, Slimani et Soudani, qui comptent à eux à deux 48 buts avec les Fennecs.

A voir le nombre de joueurs qui vont déclarer forfait pour la CAN ou qui l’ont déjà fait, cela n’arrange pas les affaires du sélectionneur, Djamel Belmadi et de l’Algérie. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres, une situation que le Sénégal, le Kenya et la Tanzanie devront beaucoup apprécier.

Source: Wiwsport

Laisser un commentaire