PARTAGER
(FILES) In this file photograph taken on March 22, 2006, then UEFA President Sweden's Lennart Johansson gestures during the 30th Ordinary UEFA Congress in Budapest. Lennart Johansson, who was president of European football body UEFA from 1990 to 2007, has died at the age of 89, the Swedish football federation said June 5, 2019. / AFP / Attila KISBENEDEK

Le Suédois a présidé pendant dix-sept ans, de 1990 à 2007, l’UEFA, avant d’être battu par Michel Platini. Il fut nommé dans la foulée président honoraire de l’UEFA.

Le Suédois Lennart Johansson, ancien président de l’Union européenne du football (UEFA) de 1990 à 2007, est mort à l’âge de 89 ans, a annoncé mercredi 5 juin la Fédération suédoise de football.« Le football suédois est en deuil. Lennart Johansson est mort. Il s’est endormi dans la soirée du 4 juin à la suite d’une courte maladie, à 89 ans », a annoncé la fédération dans un communiqué.

Né dans une famille d’ouvriers de Bromma, un quartier ouest de Stockholm, coursier à 15 ans dans une société de travaux publics dont il dirigera ensuite le conseil d’administration, Lennart Johansson avait commencé sa carrière de dirigeant sportif dans les années soixante, dans le handball. Avant d’entamer une carrière dans le football et d’être élu en 1967 à la présidence de l’AIK, club de l’élite du football suédois, et d’être propulsé en 1985 à la tête de la fédération de son pays.

Développement des compétitions européennes

M. Johansson a ensuite présidé pendant dix-sept ans, de 1990 à 2007, l’UEFA avant d’être battu par Michel Platini. « Lennart Johansson a été un grand dirigeant du football européen : nous nous sommes affrontés pour la présidence de l’UEFA mais il a toujours été correct et m’a soutenu. Et surtout il a créé et légué au football mondial l’une de ses plus belles compétitions, la Ligue des champions », a déclaré Michel Platini. Au cours de ses différents mandats, Johansson a développé les compétitions européennes de clubs, et celle que l’on appelait jusqu’alors la Coupe des clubs champions européens – plus ouverte et moins lucrative – sera rebaptisée en 1992, sous son règne, la Ligue des champions.

Après sa défaite contre Platini, il fut nommé dans la foulée président honoraire de l’UEFA. En 1998, M. Johansson s’était porté candidat pour devenir président de la Fédération internationale de football (FIFA), mais il avait été battu par le Suisse Sepp Blatter. Il présidera par la suite les comités d’organisation de la Coupe du monde de 2002 au Japon et en Corée du Sud, et de 2006 en Allemagne.

Source : lemonde.fr avec Afp

Laisser un commentaire