PARTAGER

L’excellente relation entre la France et la côte d’Ivoire ne semble plus se traduire sur le terrain économique. Premier partenaire commercial du pays d’Afrique de l’Ouest pendant plusieurs décennies, la France doit désormais se contenter d’une place peu honorifique.

Cette une information qui pourrait surprendre plus d’uns. La France n’est plus le premier partenaire commercial de la Côte d’Ivoire. Selon les chiffres officiels, les importations ivoiriennes en provenance de ce pays s’élèvent à 629, 47 milliards de FCFA en 2018. Le niveau de ces échanges en baisse comparé aux données de 2017 où il s’évaluait a plus de 774 milliards de FCFA, l’est encore plus face aux importations en provenance de la Chine qui elles s’élèvent à 913,74 milliards de FCFA. L’empire du Milieu est ainsi le premier partenaire commercial de la Côte d’Ivoire, devant le Nigeria 751,19 milliards de FCFA. Le pays de Macron avec ses 629,47 milliards de FCFA ne vient qu’en troisième position.

La Chine, leader grâce aux infrastructures…

La construction du Barrage de Soubré, sud-ouest, le plus grand du pays, financée par la banque Chinoise EximBank à hauteur de 238 milliards de FCFA, et livré en novembre 2017, ainsi que la construction du stade olympique d’Ebimpé (Anyama), ouest d’Abidjan, dont la livraison est prévue pour bientôt, ont été entre autres, les leviers de la puissance chinoise. Les produits chinois (téléphones, appareils électroménagers, matériaux de construction) séduisent également, et de plus en plus les ivoiriens du fait de leurs prix bon marché.

Au niveau des exportations, les Pays bas demeure le premier client de la Côte d’Ivoire avec 748,8 milliards de FCFA. La France n’occupe que la 5e place avec seulement 353,38 milliards de FCFA en 2018.

Notons que la Chine occupe cette position depuis trois ans, les Pays Bas, depuis quatre ans

Hartman NCHO

Source : afrikmag.com

Laisser un commentaire