PARTAGER

La vingtaine de ressortissants sénégalais mise aux arrêts avec d’autres ressortissants ouest africains suite à des manifestations post-électorales en Mauritanie ont été jugés ce jeudi à Nouakchott. Selon la radio Rfm, 4 d’entre eux ont été condamnés à 6 mois de prison ferme et 16 autres ont été libérés. Mais précise la source, ces 16 sénégalais en liberté seront reconduits  à la frontière et vont rejoindre 28 autres sénégalais expulsés il y a quelques jours pour les mêmes motifs.

Pour rappel, au lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle qui ont donné vainqueur Ould Ghazouani, des manifestations d’opposants qui contestaient ces résultats ont éclaté dans la capitale Nouakchott et dans beaucoup de villes de la Mauritanie. Il s’en est suivi des arrestations de manifestants dont des ressortissants sénégalais.

Source : igfm.sn

Laisser un commentaire