PARTAGER

Les fumeurs sont avertis. Le tabac coûte désormais plus cher. La taxe sur la cigarette est revue à la hausse. Et est maintenant fixée à 65%. Au-delà des recettes que cela peut engendrer pour les caisses du Trésor public, la mesure vise à dissuader les fumeurs.

Cette mesure a un impact direct sur le coût de la santé. Ce, d’autant plus qu’elle pourrait contribuer à un recul important de la consommation de la cigarette. « Je ne suis pas certain que cette taxe de 65% va apporter beaucoup d’argent aux caisses l’Etat. Par contre, un budget, il faut le gérer, à la fois sur le plan de la collecte d’argent et de dépenses. Maintenant, quand on regarde l’impact du tabac sur la santé, on peut penser que cette taxe a juste une valeur dissuasive. On veut qu’il ait de moins en moins de gens malades à cause de la cigarette », a expliqué l’économiste Mbaye Sylla Khouma, interrogé par Iradio (90.3).

La hausse des taxes sur les produits sont destinées à renflouer les caisses de l’Etat mais, cette mesure vise plus loin. Elle vise à décourager les fumeurs de cigarette qui, quotidiennement, dégrade l’état de leur santé à cause de la nicotine. « Les taxes ont pour vocation d’augmenter les collectes d’argent pour le budget de l’Etat. Maintenant, si on regarde les tendances depuis quelques années, les volumes de consommation du tabac sont largement en baisse. La raison est que le tabac fait partie des produits qui sont les plus combattus au niveau mondial par les ligues antitabac. C’est un produit pour lequel on ne peut plus faire de la publicité, on ne peut plus faire de la promotion, ni de sponsoring », a soutenu M. Khouma.

Source : emedia.sn

Laisser un commentaire