PARTAGER

L’affaire de l’interdiction du port du voile à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc prend une tournure sérieuse. L’État menace de fermer l’école ou de la placer sous administration provisoire.

Selon Les Échos, qui donne l’information, la direction de l’Isja, qui campe sur sa position de faire respecter son règlement intérieur, refuse de céder à la pression des autorités.

L’école demande notamment à l’État de conseiller aux 26 familles concernées par la mesure, soit 2% de l’effectif, d’aller voir ailleurs, d’autant plus que des places leur ont été réservées aux Maristes.

Il s’agit de 23 Libanaises et 3 sénégalaises sur un total de 1740 élèves. Une rencontre de la dernière chance est prévue cet après-midi entre les autorités de l’État et la direction de l’Isja.

De l’autre coté les élèves voilées renvoyées de l’institution Sainte Jeanne-d’Arc devront encore garder leur mal en patience. Car, leur demande d’intégrer les cours Sainte Marie de Hann, comme annoncé par le ministre de l’Education nationale, n’a pas connu une suite favorable.
En effet, le directeur de cet établissement, André Sonko, leur a signifié «qu’ils ne peuvent pas réserver une suite favorable à leur démarche». C’est en substance ce qui ressort du compte-rendu de la présidente de l’association des parents d’élèves de l’Institution Sainte Jeanne-d’Arc que nous vous publions in extenso. 

Source: Seneweb

Laisser un commentaire