PARTAGER

Comme on s’y attendait. La convocation de la troisième épouse du défunt guide des Thiantacônes, Sokhna Aïda Diallo, par le Khalife Général des mourides à été l’occasion pour Serigne Mountakha Mbacké d’acter la fin du khalifat de la Dieuwrigne universelle, pour comportements indécents… 

Se mettre dans les rangs

En effet, Serigne Mountakha Mbacké  Bassirou a reçu Sokhna Aîda Diallo, ce dimanche. C’était, en présence du porte-parole de la voie, Serigne Bass Abdoul Khadre. Et, le Saint-Homme, en quelques minutes, avec fermeté, de notifier à son hôte du jour, guide de certains Thiantacônes de cesser toute activité fractionniste et de se mettre vite dans les rangs.

Comportements

Cette nouvelle station de Sokhna Aïda Diallo a été matérialisée lors du Magal de Touba, à Ngabou.  Où des comportements mondains, actes d’allégeance et autres yéébi (mariage) ont suscité polémiques et colères au sein de la hiérarchie mouride.

En un mot, toute manifestation à Touba est interdite à Sokhna Aïda Diallo.

« Si tu ne respectes pas mes directives, tu seras exclue de Touba et de la communauté mouride. Tu dois respecter les lois et règlements de la voie, à l’instar de tous les talibés », a asséné Serigne Mountakha Mbacké à Sokhna, au cours d’une audience très courte.

D’abord être une musulmane

« Avant d’être mouride, conclut le Khalife, il faut d’abord être une musulmane et une bonne musulmane. Et en tant que musulmane, il te faut absolument respecter la charia, te conformer à ses recommandations et ne jamais verser dans ses interdits. Par conséquent, tu devras désormais te conformer aux prescriptions de l’Islam, parce qu’il s’agit d’abord de l’Islam ».

Thiantas divisés

A rappeler que, l’édition du Magal 2019, a été célébrée dans la division par les Thiantacônes.  Serigne Saliou Thioune à Janatou Mahwa et Sokhna Aïda Diallo et coépouses à Ngabou. Sans doute pour éviter les risques d’affrontements entre Thiantas.  Même si le choix de Ngabou émanerait d’un ndigël de  Cheikh Béthio Thioune qui, de son vivant, avait y installé Sokhna Aïda.

Laisser un commentaire