PARTAGER

Selon un transitaire de Dan Issa, dernier poste de contrôle du Niger avant la frontière, « rien ne rentre au Nigeria et rien n’en sort: c’est hermétiquement fermé depuis le 20 août ».

Pire toute l’activité économique de la localité tourne au ralenti et la fermeture de la frontière a entraîné le développement des produits de contrebande.

Pour rappel, le Nigeria a pris la décision de fermer ses frontières avec ses voisins, pour lutter contre la fraude et le contrebande, rapporte africanews.com.

Laisser un commentaire