PARTAGER

La famille de la vice-présidente du Conseil économique social et environnemental (Cese) Fatoumata Mactar Ndiaye veut que la justice mette la main sur les commanditaires du meurtre de la dame, assassinée le 9 novembre 2016 à son domicile à Pikine à la veille du grand magal de Touba.
Suite à son arrestation, le présumé meurtrier, Bathie Sow aurait balancé les noms des commanditaires, mais trois ans après, la famille attend toujours l’arrestation des commanditaires, rappelle L’As quotidien dans ses colonnes.

Source : Seneweb

Laisser un commentaire