Necotrans : 112 salariés menacés de licenciement par Bolloré (Syndicat SNATS)

  • 10 Journées depuis
  • 0

Les employés de Necotrans sont sur leurs gardes. En effet, la direction de Bolloré Sénégal a avisé ces travailleurs de sa volonté de se séparer d’eux. A en croire les délégués du personnel, Bolloré évoque un motif économique dû en partie aux effets négatifs liés à la Covid-19.

« Les travailleurs sont en train de vivre une détresse, une injustice signée de la direction de Bolloré Sénégal qui veut licencier presque 112 travailleurs de Necotrans. Il s’agit d’un plan nébuleux qui a été concocté de toute pièce par Bolloré en voulant racheter depuis 2017 le groupe Necotrans. Ceci étant fait, cela veut dire qu’il appartient à Bolloré. Nous ne pouvons pas comprendre, dans un groupe avec plusieurs entités, là où il y a une organisation faîtière, qu’on veuille stigmatiser et singulariser une entité », s’insurge  Mor Diop, secrétaire général du Syndicat national des auxiliaires de transports du Sénégal (SNATS) affilié à l’Udts.

Mor Diop botte en touche les raisons brandies par Bolloré pour procéder à des licenciements. « Si on nous dit que Bolloré est dans des difficultés en voulant dire que Necotrans n’a plus le marché qu’il avait, et qu’ils veuillent nous brandir l’argumentaire d’un licenciement économique, nous disons que ce motif n’est pas vrai. Quand on licencie pour des causes économiques, il va falloir les prouver ou essayer de trouver des solutions. Nous, en tant qu’organisation sociale, nous avons fait des propositions mais ils ont brûlé les étapes. C’est taillé sur mesure. Il y a des travailleurs, des gens qui veulent partir à travers un départ négocié mais, ils ont refusé de prendre en compte cet aspect. Bolloré a eu le même problème avec des travailleurs au Gabon et dans d’autres pays. Mais, les autorités de ces pays ont vite réagi pour arrondir les angles et prendre position pour leurs concitoyens. Malheureusement, tel n’est pas le cas chez nous », regrette le syndicaliste qui s’exprimait sur une radio de la place.

Il charge le Pca de Necotrans Sénégal, Mamadou Racine Sy, qui selon lui, « n’est pas un modèle dans la gestion des intérêts des employés. L’affaire des travailleurs de King Fahd Palace est là. Vous avez vu tout ce qui s’est passé », regrette le secrétaire général du Snats.

Source : Seneweb

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?