Saint du jour: Aujourd’hui 14 septembre 2020 nous célébrons Croix Glorieuse et Saint Lubin

  • 17 Journées depuis
  • 0

La «Croix glorieuse»

Lorsque Jésus en fut chargé pour monter au calvaire, sa croix n’avait rien de glorieux, c’était l’instrument de supplice le plus avilissant. Paul, comme citoyen romain (Ac 22,25}, avait eu droit à la forme la plus élégante de mise à mort, l’épée. Mais Jésus n’était qu’un vulgaire condamné, livré a l’occupant romain. Ce fut la grande prouesse de Dieu, que de transformer cet odieux instrument de supplice en croix glorieuse, par la résurrection. Même la croix du bon larron devint glorieuse, car elle fut, elle aussi, porte d’entrée du paradis (Lc 23,43).

Les croix des premières églises étaient glorieuses, comme celle que l’empereur Constantin aperçut dans sa vision. C’était une croix de lumière, signe de résurrection. Plus tard, lorsqu’on représenta le Christ en croix, c’était d’abord comme ressuscité, ou dans l’habit du grand prêtre (He 4,14-15).

Au Moyen-Age, les misères des populations incitèrent à exprimer la solidarité de Jésus avec les souffrances humaines. De symbolique, l’image devint réaliste. Mais le temps est venu de représenter à nouveau le Christ ressuscité et glorieux sur les croix de nos églises.

Saint Lubin

Evêque de Chartres (✝ v. 556)

Originaire de Poitiers, ce paysan devint moine à l’abbaye de Ligugé, puis il fut l’un des plus célèbres évêques de Chartres. Par ses prières, il sauva la ville de Paris d’un horrible incendie. Il y vint d’ailleurs en 551 pour le second concile de Paris. Nous y avons sa souscription.
« Selon sa biographie qui fut très légendaire au Moyen Age, il fut moine et abbé de Brou(*) avant de gouverner l’Église de Chartres avec zèle et piété. »
Saint Lubin, évêque de Chartres, est au calendrier liturgique de ce diocèse au 17 septembre en tant que mémoire.
Paroisse Saint-Lubin-du-Perche- diocèse de Chartres.
Chercheur de Dieu, Lubin aspirait à la vie monastique. Il fut un temps religieux sous la houlette de saint Avit puis se retira avec quelques disciples dans la solitude du Perche, à Charbonnières. Où il fut repéré par l’évêque, Aetherius, qui l’ordonna diacre et lui confia le monastère de Brou. A la mort d’Aetherius, Lubin fut élu pour lui succéder.
Evêque, il ne modifia en rien l’austérité de sa vie. Il travailla à restaurer en Gaule la discipline de l’Église, à organiser son diocèse; il participa aux conciles d’Orléans (549) et de Paris (551) et mourut vers 557.
De nombreuses églises du diocèse lui sont dédiées.

Illustrations:
– Des vitraux de la cathédrale de Chartres lui sont dédiés: Ce vitrail, qui  exalte la fonction épiscopale, fait aussi une grande place à l’eucharistie, symbolisée par le vin, ‘fruit de la terre et du travail des hommes’.
– Buste de Saint Lubin dans l’église N-D de Louviers.
(*) Un internaute nous signale:
« il s’agit de Brou (monastère St.Romain) en Eure-et-Loir »
Au 14 mars du martyrologe romain: À Chartres, vers 557, saint Lubin, évêque.

Histoire - Ville de Saint-Lubin-des-Joncherets (28350)

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?