Au Cameroun, le cardinal Tumi enlevé dans le diocèse de Douala par des hommes armés

  • 4 Mois depuis
  • 0

Le cardinal Christian Tumi a été enlevé jeudi 5 novembre à Baba, dans l’arrondissement de Ndop, dans le Nord-Ouest camerounais.

L’archevêque émérite de Douala a été enlevé dans l’après-midi du jeudi 5 novembre par un groupe d’hommes armés, sur la route entre Bamenda et Kumba. Selon Mgr Kleda, archevêque de Douala, joint par téléphone, le prélat est toujours aux mains de ses ravisseurs.

Le roi de Kumba, sa majesté Semh Mbinglo, le chef traditionnel sur place, a également été enlevé lors du rapt, puis relâché. Le kidnapping intervient après l’hommage de la nation aux sept enfants tués par des individus non identifiés à Kumba.

Depuis plusieurs années, cette région anglophone du Cameroun est en proie à des violences : des groupes de séparatistes anglophones, surnommés les Amba boys, veulent créer leur propre territoire, l’Ambazonie.

Selon une source citée par ActuCameroun, ce sont les Amba boys qui seraient responsables du bref double enlèvement. Pour Elie Smith, proche collaborateur du cardinal joint par RFI, la prévention du prélat auprès des enfants et son travail pour protéger les écoles a attisé la colère des séparatistes, «il se plaignait que le cardinal ait encouragé les enfants d’aller à l’école. Car pour eux, si l’école commence, c’est un signe de normalisation.»

Vatican news

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?