Bilal Seck, rescapé du naufrage : « Ce qu’on faisait pour se sauver »

  • 19 Journées depuis
  • 0

C’est à la dernière minute alors que Bilal Seck coordonnait le baptême de son frère qu’un ami l’a convaincu de faire le voyage. Faisant le récit glaçant du drame survenu en haute mer, il a indiqué qu’après plus de 25 kilomètres en mer, ils ont eu un problème technique.« La pirogue prenait de l’eau de toutes parts et cela a créé la peur. C’était la panique totale. Tout a coup, la pirogue a complètement disparu. Les gens flottaient et chacun essayait par tous les moyens de se sauver. Certains ont réussi, d’autres ont été emportés par la mer. C’était très dur » , a affirmé Bilal Seck visiblement choqué et marqué par ce dangereux voyage clandestin pour l’Espagne.Le jeune Bilal Seck qui a vu mourir beaucoup de ses amis, a révélé que le passeur qui a encaissé ses 200 mille francs CFA est resté en mer et n’a pu se sauver.
Le bilan du naufrage d’infortune, en partance pour l’Espagne, est macabre. Vingt morts ont été décomptés, 15 rescapés et de nombreux disparus. Le convoyeur, en fuite, a été localisé par la police. Son arrestation n’est plus qu’une question d’heures. Les origines du drame aussi sont connues.
Une fois en haute mer, d’autres candidats sont venus rejoindre ceux qui avaient déjà pris place dans la pirogue. Alors que celle-ci ne devait prendre qu’une trentaine de passagers. La pirogue a commencé à tanguer, à cause du surnombre. Les candidats ont commencé à jeter les bidons d’essence par-dessus bord, pour alléger l’embarcation, mais malheureusement, cela n’a pas suffi, puisqu’elle avait commencé à prendre de l’eau.L’embarcation a fini par couler.
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :