• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Coupe du monde 2018 : la France élimine l’Uruguay et file en demi-finales

Coupe du monde 2018 : la France élimine l’Uruguay et file en demi-finales

  • 3 Années depuis
  • 0

France’s forward Antoine Griezmann (R) celebrates with teammates after scoring their second goal during the Russia 2018 World Cup quarter-final football match between Uruguay and France at the Nizhny Novgorod Stadium in Nizhny Novgorod on July 6, 2018. RESTRICTED TO EDITORIAL USE – NO MOBILE PUSH ALERTS/DOWNLOADS
/ AFP / Kirill KUDRYAVTSEV / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – NO MOBILE PUSH ALERTS/DOWNLOADS

Portés par des buts de Griezmann et Varane, les Bleus ont remporté leur quart de finale. Ils affronteront le Brésil ou la Belgique, mardi à Saint-Pétersbourg.

Ils ont maté la Celeste. Au terme d’une rencontre maîtrisée face à des coéquipiers de Diego Godin manquant d’inspiration, l’équipe de France de football s’impose (2-0) contre l’Uruguay et se hisse en demi-finales de la Coupe du monde. La sixième de son histoire. Des buts de Varane, en première période et Griezmann, à l’heure de jeu, ont permis aux joueurs de Didier Deschamps de remplir l’objectif qu’ils s’étaient fixé avant l’entame du Mondial. Ils affronteront, mardi à Saint-Pétersbourg (20 heures), le vainqueur de Brésil – Belgique.

Lire aussi :   Revivez la qualification des Bleus face à l’Uruguay.

Ils anticipaient une rencontre « chiante », selon les mots d’Antoine Griezmann, face à une équipe d’Uruguay à la défense impénétrable (un seul but encaissé en 2018), et à l’attitude intraitable. Et les coéquipiers d’un Hugo Lloris des grands jours – qui a gardé sa cage inviolée – ont été servis. Jamais le quart de finale des Bleus n’a atteint le niveau de jeu proposé lors de France-Argentine, en huitièmes, du fait de défenses resserrées, mais les Français sont sortis vainqueurs de la rencontre sans avoir été vraiment inquiétés par les coéquipiers de Suarez, orphelin de son compère d’attaque, Cavani.

Après une entame pleine de grinta des hommes d’Oscar Tavarez, qui tentaient – quitte à employer le vice parfois – de mettre les Bleus à leur botte, la première période s’équilibrait. Et Lloris s’interposait vaillamment sur une tête de Godin, se projetait à l’horizontale pour boxer la balle alors que Struani traînait dans la surface. Si l’arbitre argentin, Nestor Pitana, tentait de faire respecter l’ordre, il n’était pas prompt à sortir ses cartons face à la multiplication des fautes uruguayennes.

Varane montre la voie aux Bleus

Mais après avoir averti Bentancur, coupable d’un mauvais geste sur Mbappé à 40 mètres de ses cages, la France se procurait sa première grosse occasion. Et en profitait grâce à Varane, premier à jaillir sur le coup franc de Griezmann. La tête décroisait du défenseur du Real Madrid trompait Muslera et mettait les Bleus sur de bons rails (1-0, 40e).

le monde.fr

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :