Culture: Le “KANKOURANG” risque d’être reconfiner a nouveau a cause du variant

  • 1 month depuis
  • 0

Depuis deux ans, les membres de la communauté mandingue n’arrivent pas à célébrer leur culture du kankourang , comme de coutume, à cause de la pandémie qui sévit.
La communauté mandingue de Mbour reste à l’écoute du nouveau préfet du département pour la sortie du kankourang, prévue normalement au mois de septembre. Mamadou Lamine Mané, qui a récemment remplacé Mor Talla Tine à ce poste et qui doit prendre une décision à ce propos, n’aurait pas encore pris service. Les assauts meurtriers du variant Delta sont partis pour faire désespérer cette composante de la population de Mbour.

Depuis deux ans, les membres de la communauté mandingue n’arrivent pas à célébrer leur culture, comme de coutume, à cause de la pandémie qui sévit. Avec les cas de Covid-19 qui ne cessent d’augmenter de jour en jour, l’espoir n’est pas encore au rendez-vous. Surtout avec ce variant Delta qui ne cesse de faire des ravages sur son chemin.

Cette année aussi, la question de la sortie du kankourang au mois de septembre est sur toutes les lèvres. Sevrant d’activités ce patrimoine mondial de l’Unesco, le Covid-19 risque de confiner le kankourang encore cette année. D’ailleurs, à l’issue de la réunion des sages de la collectivité mandingue ce dimanche à leur siège, ils ont fait savoir que la réponse sur la sortie ou non du kankourang est désormais suspendue à une décision préfectorale.

Face à un tel tableau, ce qu’il y a lieu de faire c’est d’écouter les spécialistes. Cette commission va se réunir cette semaine. Nous avons tardé à aller voir le préfet parce qu’il nous a dit qu‘il n’a pas encore pris service.»

Quant à Cheikhou Dabo, sage de la collectivité mandingue, il a souligné que la sortie du kankourang peut être un levier pour éradiquer la pandémie. «Notre tradition peut contribuer à éradiquer le fléau, surtout à travers nos activités culturelles. Beaucoup de gens savent que c’est possible, car d’un point de vue originel c’était la vocation de notre tradition. Nous avons des techniciens parmi nous et ils feront le travail nécessaire qui sera soumis au préfet», a précisé Cheikhou Dabo.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :