PARTAGER

L’affaire de la limousine présidentielle qui a pris feu à Nguéniène est prise très au sérieux par le Président Macky Sall qui exige une enquête, rapporte L’Observateur. Le journal annonce l’arrivée à Dakar, hier jeudi, d’un responsable de la société belge, Carat Duchatelet, sur convocation du Palais. Laquelle société a aménagé et blindé le véhicule en question.

Une affaire qui cache un scandale. En effet, la voiture, une Mercedes Maybach S600, acquise il y a sept mois seulement, a été utilisée pour la première fois par le chef de l’État le 2 avril 2019, date de la cérémonie de sa prestation de serment, au Centre des expositions de Diamniadio. La deuxième fois, c’était deux jours après, lors du défilé, marquant la fête de l’Indépendance du 4 avril.

Source: Seneweb

Laisser un commentaire