PARTAGER

.Aujourd’hui, mercredi 31 juillet 2019 nous fêtons Saint Ignace 

Ignace, du latin igneus, « enflammé », « ardent ». 
. Les Ignace sont des êtres profondément passionnés à l’immense charisme. S’ils sont parfois difficiles à vivre tant ils veulent faire mille et une choses, on ne peut s’empêcher de les aimer et de les admirer car ils apportent à autrui tout l’amour qu’ils ont dans le coeur. 
Saint Ignace de Loyola (1491-1556) Né au château de Loyola au pays basque espagnol, 13è enfant d’une famille nombreuse,son éducation est soignée. Il est gentilhomme du vice-roi de Navarre et connaît une jeunesse turbulente. Il est grièvement blessé au siège de Pampelune attaqué en 1521 par les soldats de François 1er, roi de France. Pendant sa convalescence, il se convertit. Comprenant subitement sa vocation, il part pour Jérusalem, mais s’arrête à Manrèse et Montserrat près de Barcelone où il se prépare presque une année pour son pèlerinage à Jérusalem. C’est là qu’il écrit les « exercices spirituels ». C’est l’illumination. En 1523, il est à Jérusalem. Sa culture religieuse étant très embryonnaire, il revient faire des études à l’université de Salamanque (1526-1528) et de Paris (1528-1535). Dans la chapelle Saint Denis à Montmartre avec François Xavier et cinq autres compagnons, il fait voeu en 1534 de vivre dans la stricte pauvreté et de se mettre à la disposition du pape à Rome. En 1541, il élabore les « constitutions » de la compagnie de Jésus. Cette société des « jésuites » va jouer un rôle primordial dans la Réforme Catholique, au service du pape Paul III (1535-1549) qui donne son approbation au projet d’Ignace et convoque le Concile de Trente en 1545. Ignace fonde les premiers séminaires en 1551. Ses prêtres arrêtent le progrès du protestantisme en Europe et entreprennent des missions dans les pays nouvellement découverts d’Amérique. Béatifié en 1609, canonisé en 1622.

Laisser un commentaire