• Accueil
  • >
  • ACTUALITES
  • >
  • La bière rationnée au Royaume-Uni à cause d’une pénurie de gaz carbonique

La bière rationnée au Royaume-Uni à cause d’une pénurie de gaz carbonique

  • 3 Années depuis
  • 0

Pour le dernier match de la phase de poule de la Coupe du monde de football, l’Angleterre affronte la Belgique, ce jeudi soir 28 juin. Pourtant, la bière ne coulera pas à flots dans les pubs. Les approvisionnements sont très perturbés par une pénurie de gaz carbonique, indispensable à l’industrie des boissons.

C’est l’association britannique de la bière et des pubs qui s’en est émue la première. Ses adhérents, les brasseurs industriels, dont Carlsberg et Heineken, manquent de gaz carbonique pour leurs usines, c’est ce qui donne du pétillant à la bière et aux sodas.

Le grossiste Booker a limité à dix packs de bière et à cinq de sodas ou de cidre les livraisons à ses détaillants. Les pubs anglais manquent de gaz carbonique pour tirer la bière des fûts. Fâcheux en pleine coupe du monde de football.

Cinq usines d’ammoniac à l’arrêt

Cette pénurie de CO2, on la doit aux perturbations dans un autre secteur, les engrais. Le gaz carbonique est avant tout un co-produit de l’ammoniac fabriqué à partir d’hydrocarbures. Or cinq de ces usines d’ammoniac sont à l’arrêt en Europe du Nord, dont trois au Royaume-Uni.

Une période de maintenance prolongée, par souci de rentabilité : fabriquer de l’ammoniac à partir de gaz naturel, dont les prix ont grimpé, coûte en ce moment plus cher que d’importer de l’ammoniac. Donc, l’Europe fabrique beaucoup moins de gaz carbonique associé.

Prix du « vrai » CO2 multiplié par dix

Et ce n’est pas le CO2 capté par les aciéristes ou issu des méthaniseurs agricoles qui pourra combler le déficit. Dans toute l’Europe on s’arrache le gaz carbonique purifié et liquéfié par les spécialistes du gaz, Praxair, Messer, Linde, Air Product ou Air Liquide pour citer les plus grands.

Un acteur plus modeste, la société Bright Biomethane nous a confié que les prix du CO2 s’envolaient, tout l’inverse des quotas virtuels européens : en trois semaines la tonne de gaz carbonique est passée de 30 à 300 euros, 435 euros pour les usages alimentaires.

Abattoirs au ralenti

La glace carbonique permet de surgeler les fruits rouges, l’approvisionnement est là aussi perturbé au Royaume-Uni… Les abattoirs utilisent le CO2 pour étourdir les porcs, la plus grande usine d’Ecosse a dû fermer. Pour les poulets, 60% de la production britannique de volaille tourne au ralenti.

Peu de bière et de poulet donc au menu des Britanniques en attendant que la production de CO2 reparte dans les jours qui viennent… En Norvège, c’est l’eau du robinet qui est rationnée faute de gaz carbonique : il sert à rééquilibrer le PH à la sortie des usines de retraitement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :