Les jeunes et les réseaux sociaux

  • 3 Années depuis
  • 0

Nous avons tous entendu parler des médias sociaux. Mais de quoi s’agit-il? Quelle importance ont-ils pour nous ? Servent-ils seulement à garder le contact avec nos amis et la famille? Ont-ils quelque chose d’autre à nous offrir? Je vais vous  expliquez ce que sont les médias sociaux et comment les  jeunes les utilisent.

Par Mor FALL

On discute toujours pour savoir si les médias sociaux sont vraiment sûr  et fiable. Nous passerons donc en revue certains de ces arguments mais dites-vous bien que les médias sociaux ne sont pas à 100% sécurisé, Les médias sociaux sont un outil que jeunes utilisent de plus en plus dans leur vie, leurs études et leurs activités mais aussi leurs relations.

L’environnement numérique actuel, dit-il, donne un impact et une influence sans précédent. Nous avons maintenant un accès facile à de vastes bases de données qui nous permettent de décanter ces outils et de l’illustrer de manière fascinante. Nous possédons des outils et des services qui nous apprennent en temps réel tout ce qui se passe sur la planète. Notre tâche, maintenant, c’est d’imaginer où, quand et comment utiliser tous ces outils pour que notre public obtienne vraiment ce dont il a besoin pour orienter sa vie et celle de sa communauté.

Les jeunes utilisent cette plateforme pour augmenter leur auditoire mais aussi de passer du temps. Quelques-uns l’utilisent comme un médium de diffusion en temps réel ou encore pour échanger des images, des enregistrements sonores ou des liens a d’autre matériel intéressant mais aussi souvent dangereux. Plusieurs utilisent ces données publiques pour y trouver des contacts, des angles de traitement, des études de cas ou des éléments contextuels. En fait, lorsque j’ai entamé la présente recherche, j’ai aussitôt utilisé Facebook pour identifier des jeunes qui accepteraient de m’expliquer ce qu’ils font sur cette plateforme et pourquoi ils l’utilisent. Cela m’a valu bien des conseils utiles et j’ai découvert plusieurs informateurs avec qui j’ai ensuite mené des entrevues en ligne plus fouillées.

Les médias sociaux ont certainement acquis leurs lettres de noblesse pendant le printemps arabe de 2011, comme le révèle une recherche de Philip N Howard à l’université de Washington. Dès les premiers jours des protestations populaires au Caire, une activiste a brièvement expliqué sur twitter le rôle essentiel des médias numériques dans cette contestation politique : « Nous utilisons Facebook pour convoquer les manifestations, twitter pour les coordonner et YouTube pour en informer la planète », disait-elle.

De toute évidence, Facebook ne sert pas seulement à échanger des photos de bébés ou de vacances. Il existe des centaines de médias sociaux différents, depuis les forums réservés aux membres de petits groupes d’intérêt particuliers jusqu’à réseaux de plusieurs centaines de milliers de membres. Nous allons surtout nous intéresser aux plus répandus: twitter, Facebook, les blogs et LinkedIn.

Twitter est un réseau de réseautage social et de micro blog qui permet à ses utilisateurs d’émettre des « tweets » (« gazouillis »), c’est à dire des messages très courts dont la longueur ne peut pas excéder 140 caractères (adresse incluse). Le site de twitter fonctionne aussi en français et dans une vingtaine d’autres langues. En effet, vous ne pouvez pas présumer quel média social votre public utilise. Aux Pays-Bas par exemple, les jeunes utilisent davantage Facebook que twitter. En Afrique du Sud, par contre, l’usage de Facebook est surtout populaire chez les plus de 44 ans. Et au Sénégal même des jeunes de 09 ans utilisent Facebook.

Ce logiciel est quand même utilisé à la grandeur du continent et sa clientèle augmente chaque jour. En fin de compte, il se dit « convaincu que ces médias ouverts vont toujours persister sous une forme ou une autre. Si nous refusons de voir leurs possibilités, nous aurons fait une grave erreur qui aura aussi un impact sur la santé économique des médias. »

Si Facebook était un pays, ce serait le troisième au monde par sa population, après la Chine et l’Inde. Il y’a maintenant près de  3 milliards 300 millions d’utilisateurs mensuels à la fin de 2015.

Par contre, on n’en comptait que 40 millions en Afrique (un taux de pénétration d’à peine 4%) mais le nombre d’abonnés y a gonflé de 60% en un an. Trois abonnés africains sur quatre sont concentrés en bordure de la Méditerranée (Égypte, Maroc, Algérie et Tunisie) ainsi qu’en Afrique du Sud et au Nigeria. C’est la Libye qui a connu la croissance la plus rapide, lors de la révolution: Le nombre d’abonnés Facebook y a quadruplé en six mois.

Facebook n’est pas uniquement un endroit pour afficher les photos de vos derniers achats et de votre dernière flamme! Au contraire! Vous pouvez utiliser votre profil personnel Facebook pour entrer en contact avec vos informateurs mais vous pouvez aussi séparer votre vie personnelle et votre vie professionnelle.

Ils peuvent être un moyen de publier de manière différente des informations intéressantes que vous avez recueillies pour votre histoire principale. Souvent, ils auront un ton plus familier et raconteront sur un ton très personnel les péripéties de votre enquête ou les émotions qu’elle a suscitées. Dans un blogue, vous pouvez donc vous mettre en scène et exprimer vos opinions. Les règles d’objectivité habituelles sont aussi un peu plus souples.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :