• Accueil
  • >
  • SANTE
  • >
  • Saint-Louis: Les infirmiers et sages-femmes d’Etat en grève générale, les 13 et 14 septembre prochains

Saint-Louis: Les infirmiers et sages-femmes d’Etat en grève générale, les 13 et 14 septembre prochains

  • 10 Journées depuis
  • 0

Le Secrétaire Général du Syndicat Démocratique des Travailleurs de la Santé et du Secteur Social, était avant-hier, samedi 4 septembre 2021, au niveau de l’hôpital régional de Saint-Louis, pour rencontrer les infirmiers et infirmières et les sages-femmes de la région. Cheikh Seck annonce une grève générale, prévue les 13 et 14 septembre prochains, sur toute l’étendue du territoire national. Ces travailleurs de la Santé et du secteur social ont décidé désormais de prendre leur destin en main et de combattre tous ceux qui veulent détruire leur profession. Le Syndicat Démocratique des Travailleurs de la Santé et du Secteur social envisage ainsi de «paralyser» le système sanitaire, pour revendiquer leurs droits et dénoncer le manque de considération et d’équité de l’État à leur égard, relate “Sud Quotidien”.
L a situation difficile que vit le personnel paramédical dans le pays n’a pas laissé indifférent le Secrétaire Général du Syndicat Démocratique des Dravailleurs de la Santé et du Secteur social, en l’occurrence Cheikh Seck, qui s’est déplacé le week-end sur Saint-Louis, pour rencontrer les infirmiers, infirmières chefs de postes et les sages-femmes de la région.
Réunis au sein de l’hôpital régional de Saint-Louis, le syndicaliste y a longuement échangé avec les différents acteurs sur les difficultés endurées dans l’exercice de leur métier. “Nous sommes là pour d’abord leur témoigner de notre solidarité par rapport à une situation qui n’est pas spécifique à Saint-Louis, mais qui est une situation nationale datant de plus de vingt ans. Cela nous permet aussi de dire la situation dans laquelle le personnel paramédical est en train de vivre. Ce sont des gens sur les épaules de qui aujourd’hui, tout le système socio-sanitaire repose. Plus de 70 à 80% de la population ont recours à ce personnel paramédical, car il n’est pas facile de toujours voir un médecin ou de l’avoir à ta disposition”, a fait savoir le syndicaliste Cheikh Seck, qui, également, a précisé que c’est ce même personnel qui exerce dans les zones les plus reculées du Sénégal. Il est, d’après lui, malheureux de constater depuis un certain temps, dans la politique sanitaire définie au Sénégal, qu’on est en train de détruire cette profession.
“Dans le cadre de la prise en charge et du traitement de ces agents, ces derniers n’ont reçu aucun avantage statutaire lié à leur fonction ou à leur responsabilité, ni sur le plan salarial encore moins sur le plan de leur carrière. Ceci est le constat fait depuis l’arrivée du président de la République Macky Sall jusqu’à nos jours”, a-t-il ajouté, tout en déplorant le fait que le gouvernement ait recruté dernièrement 300 médecins et seulement 80 infirmiers d’État.
Une situation que le syndicaliste Cheikh Seck qualifie de manque de considération et d’équité à l’égard du personnel paramédical. D’où leur décision d’observer une grève générale, les 13 et 14 septembre prochains, sur toute l’étendue du territoire national, afin de revendiquer leurs droits et de meilleures conditions de travail.
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :