• Accueil
  • >
  • ACTUALITES
  • >
  • Sen éco : « Le Sénégal est sur la pente de l’émergence » (DGPPE)

Sen éco : « Le Sénégal est sur la pente de l’émergence » (DGPPE)

  • 3 Années depuis
  • 0
Le Sénégal, dont le taux croissance économique a dépassé 6 %, est sur une bonne pente pour atteindre l’émergence à l’horizon 2035, a soutenu lundi à Dakar, Mayacine Camara, coordonnateur de la Direction générale de la planification et de la politique économique (DGPPE).
« Le Sénégal est sur une très bonne pente. Nous sommes allés au-delàs de 6% de taux de croissance. Ce qui permet d’espérer que les objectifs du Plan Sénégal émergent seront atteints en 2035 », a dit M. Mayacine Camara.
Il s’adressait à des journalistes en marge de l’ouverture d’un atelier de concertation sur le PSE avec les acteurs du secteur privé sénégalais. Le PSE est condensé des programmes et politiques publics destinés à faire du Sénégal un pays émergent d’ici à 2035.
« Le problème majeur auquel nous sommes confrontés c’est surtout l’inclusive au niveau de la croissance », a-t-il souligné lors de cette rencontre d’échange sur la phase II du PSE.
« Il faut qu’on essaie de réaliser une croissance partagée et que tous les Sénégalais puissent se sentir dans cette croissance économique », a souligné M. Camara.
Il a ajouté : « c’est le moment d’intégrer davantage le secteur privé national. C’est tous le sens de cette concertation parce que nous avons besoin d’un secteur privé qui participe pleinement à cette croissance économique ».
« L’Etat a une responsabilité dans la mesure où les investissements publics qu’il doit mettre en place doivent être conformes à la demande du secteur privé », a-t-il fait remarquer.
Il a par ailleurs insiste sur la nécessité de faire de l’investissement public un levier de l’investissement privé pour régler les problèmes d’efficacité souvent évoqués.
« Nous avons demandé aux autorités de mettre l’accent pour cette seconde phase du PSE sur le secteur privé national », a dit le représentant du Conseil national du patronat du Sénégal (CNP) Aliou Ba.
« Nous voulons vraiment que les autorités soutiennent les entreprises nationales qui ont fini de démontrer leurs capacités financières et techniques à pouvoir dérouler les projets qui sont prévus », a-t-il fait valoir.
Source : APS
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :