• Accueil
  • >
  • ACTUALITES
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Sen politique : Pour les FDS « la justice est rendue au nom de Macky Sall et de son clan politique »

Sen politique : Pour les FDS « la justice est rendue au nom de Macky Sall et de son clan politique »

  • 4 Années depuis
  • 0

Les Forces démocratiques du Sénégal sont décidées de passer à la vitesse supérieure. Babacar Diop et Cie passent à la riposte par une grande campagne de mobilisation d’un million de citoyens dans les rues de Dakar pour faire face à ce qu’ils qualifient de dictature rampante et de l’instrumentalisation de la justice…

«Tous les dictateurs usent de la peur et de la violence pour réduire leur peuple au silence et à la servitude. Mais ils oublient que la volonté populaire est mille fois plus puissante que la force de leurs polices et gendarmeries réunies». Telle est la réaction des Forces démocratique du Sénégal (Fds) suite au rejet par la Cour d’appel de Dakar de la demande de liberté provisoire formulée par les avocats de Khalifa Sall. Face à cette «forfaiture», Babacar Diop et ses camarades des Fds lancent une grande campagne de mobilisation d’un million de citoyens dans les rues de Dakar. «Macky Sall ne peut pas réduire tout le peuple au silence. Nous indiquerons concrètement au peuple dans les prochains jours le comportement à adopter. Il nous faut du courage et de l’audace pour mettre fin au règne de l’injustice», ont-ils appelé. Dans le même sillage, les Forces démocratiques du Sénégal (Fds) appellent le peuple à la résistance pour défendre la dignité humaine. «C’est la dignité qui est au cœur du présent combat de notre peuple. Nous devons libérer par tous les moyens les otages politiques qui croupissent de manière arbitraire et injuste dans les geôles de Macky Sall», estiment-ils. Commentant la décision rendue par la Cour d’appel de Dakar dans la demande de liberté provisoire introduite par les avocats de Khalifa Sall, ils soulignent : «Macky Sall instrumentalise la justice de notre pays pour éliminer ses adversaires politiques. Aujourd’hui, il refuse d’appliquer la décision de la Cour de justice de la Cedeao qui a demandé la libération immédiate de Khalifa Sall. Par conséquent, Khalifa Sall est devenu un otage politique entre les mains de Macky Sall. La Cour d’appel de Demba Kandji doit être dissoute. Elle n’est plus légitime, parce qu’elle est incapable de rendre un verdict équitable». Avant d’ajouter : «Nous n’avons aucune obligation d’obéir à des juridictions injustes. La justice est rendue au nom de Macky Sall et de son clan politique et non au nom du peuple. C’est la vilénie qui gouverne notre pays. Il ne reste plus qu’à Ismaïla Madior Fall de proposer une révision constitutionnelle qui ferait de Macky Sall le seul citoyen sénégalais qui a le droit de se présenter à l’élection présidentielle. Ainsi, il serait élu président à vie».

En ce qui concerne le rejet de la demande d’inscription sur les listes électorales de Karim Wade, les Fds trouvent que «l’administration est aussi instrumentalisée à des fins politiciennes. Elle a radié le nom de Karim Wade des listes électorales sur recommandation d’Aly Ngouille Ndiaye. Macky Sall a fait de Karim Wade un exilé politique. Nous ne vivons plus dans un Etat de droit qui protège les droits fondamentaux des citoyens». «Nous sommes dans un Etat hors-la-loi, un Etat agresseur qui piétine les libertés fondamentales des citoyens. Seule la mobilisation pourra désormais libérer Khalifa Sall. Il faut clouer au pilori Macky Sall. Car, il joue avec la vie de ses concitoyens. Les Forces démocratiques du Sénégal (Fds) demandent l’exclusion du Sénégal de la Cedeao pour refus d’appliquer une décision communautaire. Le Sénégal doit respecter les traités internationaux auxquels il a souverainement souscrit», dénoncent-ils.

Source : walf-groupe

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :