• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Sport : La gazette du mondial : « Tuche de balle », exorcisme belge et article sur les chaussettes

Sport : La gazette du mondial : « Tuche de balle », exorcisme belge et article sur les chaussettes

  • 4 Années depuis
  • 0

France’s defender Adil Rami gestures while speaking during a press conference at the New Jerusalem Museum in Istra, outside of Moscow, on July 4, 2018, ahead of their Russia 2018 World Cup quarter-final football match against Uruguay. / AFP / YURI CORTEZ

 

Dans un Mondial où l’on aura beaucoup parlé de coiffures (celles de Neymar, notamment, changeantes et imprévisibles comme ses dribbles), le meilleur« coiffeur » pas de doute, c’est Adil Rami. Le défenseur central de l’Olympique de Marseille, unique joueur de champ français à ne pas avoir foulé la pelouse en Russie, a fait étalage de sa palette de boutades de bon copain en conférence de presse.

Vannes à l’adresse des journalistes présents dans la salle, plaisanteries sur le jeu vidéo FIFA ou encore jeux de mots de fin de soirée, il y eut de tout pour amuser la galerie – et dissiper quelque peu la chape d’anxiété qui s’accumule, à mesure que s’approche le quart de finale contre la redoutable formation de l’Uruguay.

« Ce n’est pas moi, la charrette à l’entraînement, c’est Kylian qui va vite. Il a fait comme dans [le jeu vidéo] FIFA : L1, accélération, double joystick droit ! Et il l’a fait au bon moment », a par exemple décrit avec légèreté le barbu du groupe. Benjamin Pavard, buteur surprise d’une superbe reprise de volée contre l’Argentine, et surnommé contre son gré « Jeff Tuche » par Rami, a eu droit à son petit : « Sacrée tuche de balle, hein ! En une tuche, il les a tous tuchés. »

Le défenseur remplaçant des Bleus, qui doit en partie sa présence dans le groupe à la blessure de Laurent Koscielny, assume de jouer un rôle particulier dans le groupe, davantage psychologique que sportif – du moins pour le moment. « Je dois apporter des ondes positives et mes qualités de caractère, de force mentale, résume-t-il. Faire comprendre aux jeunes que le talent, c’est bien, mais que contre l’Uruguay il va falloir être généreux, aller au combat. » Pour le combat, on ne sait pas, mais pour la générosité, difficile de la lui contester.

le monde.fr

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

© 2019 Copyright Radio Espérance FM 95.2

× Comment puis-je vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :